HISTOIRE D'UN JARDIN
...D'hier à Aujourd'hui.

 
Bouturage de rosiers ... suite

 
Matériel nécéssaire pour le bouturage des rosiers. Un sécateur bien affuté, stérilisé à l'alcool. De l'hormone de bouturage ("Stim Root" no. 1), un bon mélange à terreau, dans le cas présent du Pro-Mix. Quelques pots, des étiquettes et un crayon à encre indélibile.
Choisir une tige saine  ayant 
deux séries de feuilles.
Ne conserver que deux feuilles.
Tremper la tige dans l'hormone de bouturage, secouer un peu pour enlever l'excédent

 
Remplir à ras bord un petit pot avec le substrat et mettre au jardin dans un endroit mi-ombragé.
Au bout d'une semaine ou deux on verra apparaître une cicatrice (bourrelet), signe que la bouture fait bien son travail.
Quelque temps plus tard, des racines commencent à se développer.

 
Au bout de quatre à six semaines, on verra les racines occuper une bonne partie du pot. Il est alors temps de rempoter.
Voici une petite bouture de "Floribunda" âgée d'a peine sept semaines. On voit déjà de nouveaux bourgeons apparaitre.

 
Ces photos montrent des boutures en chantier chez moi. 
Pour ma part j'ai bâti des bacs de 1,5 m. x 2,5 m . par 30cm de profondeur. 
Ainsi que de plus petits bacs pour le démarrage des boutures.
A l'automne il s'agit tout simplement de protéger en enterrant le tout avec de la mousse de tourbe ou un terreau léger. L'été suivant venu, il s'agit alors de trouver un coin d'adoption pour ces petits rosiers.

 
Pour retourner à la précédente : "Cliquez ici"
Pour retourner à notre page d'accueil: "Cliquez ici"